Passage incontournable si vous êtes un jour sur Samoens: le jardin botanique de la Jaysinia.Il a été créé en 1906 par Marie Louise Cognac Jay fondatrice de la Samaritaine, il est classé jardin remarquable de France.

P1020106

P1020107

P1020108

samoens

samoens2

P1020118

P1020119

Sedum floriferum

 

samoens

P1020124

scorzonera purpurea

 

P1020126

Anthémis des teinturiers

 

samoens

samoens

P1020133

Echinops ritro

 

P1020136

samoens

samoens

Panicaut des Pyrénées

 

samoens

samoens

P1020147

P1020149

samoens

Campanulaceae

 

P1020154

P1020155

P1020156

gentianaceae

 

P1020161

samoens

samoens

L' homme vivant, par Anne Maïténa Liauzu

"L'Homme vivant", représenté sous la forme d'un pentagramme végétal, a toutes les raisons d'attirer notre attention.
Il s'agit en effet d'une très ancienne représentation de l'équilibre et de l'harmonie, où tout ce qui est vivant est lié et semblable.
On retrouve des traces à Babylone, mais c'est certainement plus ancien. Pythagore, Hildegarde de Bingen, Copernic, Léonard de Vinci, Newton, Einstein ont tous eu accès à cette connaissance.
La forme ronde représente l'infini, la notion de cycles biologiques et de renouvellement continu. Il n'y a ni début, ni fin, et ça tourne! L'humain représenté a cinq côtés (2 bras, 2 jambes, et le tronc supportant la tête), d'où l'origine du mot pentagramme, "penta" signifiant 5 en grec. Selon les traditions, à travers l'histoire et les continents, les cinq branches de cette forme étoilée, contenue dans ce cercle, ont représenté des symboles : chez les pythagoriciens, il s'agissait des quatre éléments (eau, terre, feu, air) et d'un cinquième pour l'idée, la forme, l'objet divin ; chez les premiers chrétiens cela représentait les cinq plaies du christ . Au moyen-âge, cela s’apparentait au cinq vertus chevaleresques : générosité, courtoisie, chasteté, chevalerie, piété.
Aujourd’hui, il est important, en renouant avec les images mythiques, d’explorer ce que l’homme du XXIème siècle peut apporter de nouvelles réponses à tous les processus d’adaptation auxquels il est soumis.
« L’homme Vivant » est une image forte qui permet de prendre conscience de la fragilité des équilibres, et du rôle de l’humain qui doit être en altérité avec la nature, sous peine de disparaître…
Le cercle qui entoure le pentagramme renferme et protège son centre, qui est le lieu d’une énergie, un cœur qui contiendrait tous les règnes : minéral, végétal, animal, humain.
Cette sculpture est destinée à être réalisée dans tous les sites susceptibles de l’accueillir, avec pour cahier des charges l’utilisation de matériau représentatifs locaux, et, si cela est souhaité, la participation du public à sa confection. Il peut même être intéressant de la réaliser dans un diamètre de 20 m au sol (ou plus, cela dépend des matériaux et potentiel humain réuni), pour être vue du ciel.

 

P1020171

P1020170

P1020172

P1020188

samoens

samoens